Propos inspirés par le livre: Fusions de communes: Le hold-up “parfait” de Bernhard Hugo Logo-fusionite

NON à la fusion

Sais-tu Coeurbêche, ils disent fusion, mais en réalité c’est une dissolution ?

 Tu veux dire que toi et moi on va être dissoutes ?

Mais oui. Il y a d’abord la dissolution de nos deux entités et ensuite il vont procéder à la naissance de Fusionnette...

Mais alors, il y aura forcément des conséquences !

NON à la fusion

Bien sûr ! Ils disent que ça ne changera rien, mais ça changera tout ! La première conséquence sera la perte de la démocratie directe au niveau local.

Et c’est le problème dont on parle le moins et qui, avec le temps, sera le plus dévastateur: le renoncement à notre autodétermination, à une vie de proximité, à la simplicité et à notre liberté.

Ce renoncement est définitif. Aucune modification constitutionnelle concernant les fusions n’inclut une possibilité de retour en arrière si les choses devaient mal tourner.

Et bien souvent, les choses tournent mal !

La 2ème conséquence, c’est la contribution de ce mouvement de fusions à la concentration en pôles urbains au détriment de la ruralité. Ceci au nom de la sacro-sainte « croissance » avec son slogan « toujours plus ».

A l’heure où celle-ci est de plus en plus clairement désignée comme la source d’une future déliquescence de nos sociétés industrielles, elle se traduit aujourd’hui par une conception économique de la politique qui voudrait qu’on administre les communes comme des entreprises, sachant qu’au bout du compte c’est le citoyen, comme l’employé d’ailleurs, qui paie les pots cassés.

Avec cette insistance de présenter les fusions comme la panacée à tous les problèmes de nos sociétés à l’évolution anarchique, on fait passer en catimini un transfert systématique des compétences de décision vers l’échelon supérieur: le souverain change de niveau, le peuple exécute et assume les décisions qui lui sont quasiment imposées par l’autorité et par des intérêts économiques peu transparents.

Et voilà comment on obtient un choix « démocratique », arraché des urnes à grand renfort d’incitations financières. Au final : moins d’autodétermination, moins de proximité, moins de compétences et de libertés laissées aux citoyen·ne·s, bref un véritable hold-up croissanciste au bénéfice de grand « machins » pilotés par des professionnels adulateurs de Nouvelle Gestion Publique (NGP), non élus pour la plupart, qu’il faudra bien sûr payer bonbon, et dont on ne pourra bien-entendu plus se passer...!

Et il est fort à parier que les “fusionneurs” ne s’arrêteront pas là. On sait déjà que la fusion de nos deux communes servira d’exemple pour faire pression sur les autres communes du district.

Effectivement et on peut s’attendre à ce que le processus ne s’arrête pas là et que les promoteurs de la fusion vont remettre sur le tapis la fusion des communes de la Riviera...

Et pourquoi s’arrêteraient-ils en si bon chemin ! Après arrivera le temps de la fusion entre districts, avant celle des cantons.

Et toujours avec les mêmes arguments qu’ils utilisent depuis 30 ans: “on sera plus fort”, “on aura une gestion simplifiée”, “on pourra optimiser”, “on va assurer une stabilité financière”, c’est une “fusion administrative”

Tu l’as dit Coeurbêche, c’est exactement cela la fusion administrative: insécurité pour les employés communaux, éloignement des autorités du citoyens, perte de son identité, de son origine, de ses libertés...

Et, Croflette, tu oublies la mise de côté des personnes âgées qui devront se déplacer plus loin pour aller à la maison de commune ainsi que les personnes handicapées et à mobilité réduite...

Et le principal, fatalement, une commune va prendre le dessus sur l’autre, c’est la loi du plus fort et l’autre deviendra une simple périphérie.

NON à la fusion

Téléchargez

Contactez-nous
Contactez-nous

Tout droit de reproduction réservé

Prochains rendez-vous publics

Débats contradictoires:
02.04.2020 - Annulé
07.04.2020 - Annulé

Votations communales: reportées

Statistique du nombre de visiteurs
Mise en route: 14.02.2020
Relevé: 07.04.2020 - 12h04Nbre de visites

Statistique du nombre d’interactions
Mise en route: 14.02.2020
Relevé: 07.04.2020 - 12h04Nbre de Hits

IBAN: CH36 0076 7000 H548 6903 9